Bienvenue sur le forum consacré aux forces armées Britanniques


    OP BORDER WAR III

    Partagez
    avatar
    claude

    Masculin
    Nombre de messages : 12
    Age : 41
    Date d'inscription : 28/06/2010

    OP BORDER WAR III

    Message  claude le Dim 24 Oct - 11:36

    salut à tous

    l'ADN monte un groupe "FRANCE" pour une OP en TCHÉQUIE

    1 platoon dissocié en 3 angel

    http://borderwar.cz/show/about

    notre dress code est DPM + OSPREY donc j'ai forcement pensé a vous

    si vous voulez plus de renseignements venez nous voir ici http://gidn.fullboards.com/border-war-iii-f20/

    voici quelques photos de cette année
    http://picasaweb.google.fr/112560230624608944757/BorderWar?authkey=Gv1sRgCJSP4cjQhMegxgE#



    a bientôt

    tatsumura

    Masculin
    Nombre de messages : 31
    Age : 30
    Date d'inscription : 14/06/2010

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  tatsumura le Mar 26 Oct - 9:28

    coucou

    je précise que si vous désirez vous pouvez venir en full wood avec PLCE=/Chest ou tout gear d'emport de munitions DPM ou OD.
    avatar
    Papysig

    Masculin
    Nombre de messages : 474
    Age : 36
    Localisation : Dijon
    Date d'inscription : 10/12/2008

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Papysig le Mar 26 Oct - 10:53

    KAp et moi seront présent à cette OP dans les rangs de la BTA équipé DPM Wood + chest + casque protec Wink
    avatar
    charly

    Masculin
    Nombre de messages : 28
    Age : 30
    Localisation : voisines
    Date d'inscription : 13/09/2010

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  charly le Mer 26 Jan - 20:08

    des nouvelles les mecs pour la republique chèque...?
    avatar
    Papysig

    Masculin
    Nombre de messages : 474
    Age : 36
    Localisation : Dijon
    Date d'inscription : 10/12/2008

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Papysig le Jeu 27 Jan - 10:29

    Oui c'est mort
    avatar
    Coyotte67

    Masculin
    Nombre de messages : 290
    Age : 46
    Localisation : Elsass
    Date d'inscription : 08/07/2009

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Coyotte67 le Jeu 27 Jan - 11:39

    y reste de la place ... venez avec les Strasbourgeois bordel ... Surtout qu'on joue en DPM wodd avec l'osprey et casque.

    Il est encore temps !!! Venez les potos !!!!
    avatar
    charly

    Masculin
    Nombre de messages : 28
    Age : 30
    Localisation : voisines
    Date d'inscription : 13/09/2010

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  charly le Lun 31 Jan - 21:10

    binom on y va on se motive ou pas? commen faire pour s'inscrir aussi j'y connai rien
    avatar
    Coyotte67

    Masculin
    Nombre de messages : 290
    Age : 46
    Localisation : Elsass
    Date d'inscription : 08/07/2009

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Coyotte67 le Mar 1 Fév - 19:47

    je viens d'apprendre que l'équipe TF est pleine .. vous pouvez vous inscrire en liste d'attente ....

    Hammer39

    Masculin
    Nombre de messages : 13
    Age : 31
    Date d'inscription : 07/02/2011

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Hammer39 le Lun 7 Fév - 14:33

    Une délégation du groupe belge The Squaddies sera de la partie Wink
    avatar
    Wanzer

    Masculin
    Nombre de messages : 5
    Age : 31
    Date d'inscription : 26/08/2010

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Wanzer le Lun 7 Fév - 23:52

    Nous serons 6, dans la TF 538, sous le nickname TF Thor.
    En full DPM mais pas encore décidé entre wood ou desert...
    avatar
    Coyotte67

    Masculin
    Nombre de messages : 290
    Age : 46
    Localisation : Elsass
    Date d'inscription : 08/07/2009

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Coyotte67 le Mar 8 Fév - 12:38

    nous serons 10 en full dpm et avec l'osprey desert .. comme nous devons porter un pare éclats ... dans la TF aussi .. équipe Dragon noir
    avatar
    Coyotte67

    Masculin
    Nombre de messages : 290
    Age : 46
    Localisation : Elsass
    Date d'inscription : 08/07/2009

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Coyotte67 le Lun 16 Mai - 13:19

    finalement nous étions 15 ...... voici le débrief de l'équipe :

    Jour 1 : La route

    Rendez-vous fixé à offenbourg à 8h pour chercher les voitures de loc … super ils n’ouvrent qu’à 8h30 contrairement à ce qui est annoncé sur les contrats. Mais bonnes surprises : La camionnette est quasi neuve, et le break est un Volvo V60 2.4 TDI … un petit regard à mon copilote, et direct le slogan :" « Quand on veut on vu fumes ! ». On se dépêche de charger les derniers équipements, et on décolle d’eckbolsheim à l’heure prévue.
    Malgré quelque bouchon dus aux éternels travaux sur les autoroutes allemandes et une erreur d’inattention nous fait perdre le reste du convoi que l’on retrouvera à la frontière tchèque. Désolé les gars … on ne sait pas rendu compte de la vitesse dans notre palace roulant (hihi) ! Un petit tour dans les boutiques a touriste de la frontière ou l’on arrive tout de même à négocier une m4 cyma à 30€. Si si pas d’erreur 30€ la m4 cyma, avec chargeur hi cap et batterie 4.8V … et oui fallait bien un hic à ce prix-là. Bref on repart ... et après quelques surprises GPSiques on se retrouve tous sur le terrain vers 18h.
    Et là : OUAH !!! Ça sent le lourd. Entre les énormes tentes pour accueillir les joueurs, les boutiques et la cantine, les 4x4 et les quads des orgas, les algecos pour loger tout le beau monde … bref ça sent l’organisation bien carré. On va direct valider nos inscription et on y retrouve les JAS, des joyeux lurons belges également en DPM. Encore une fois chapeau à ce joueur (dont j’ai oublié le nom désolé) venu sur l’OP le surlendemain du retrait de son plâtre à la jambe. Belle démonstration de motivation ! Les inscriptions sont faites rapidement, et en mode RAPAS du fait des hôtesses d’accueil. On capte notre leader, Mike Von Bullow, on lui colle direct un patch RAPAS sur le torse. Patch qu’il conservera fièrement tout le WE (Yeah !!!). Il emmène Capt Flam faire un tour de quad pour lui montrer ou installer notre camp et c’est parti pour un montage express des tentes parce qu’il commence à faire faim. Direction le steak House de la ville d’à côté, ou on fout un sacré bordel. Puis retour au camp histoire de faire dodo.

    Jour 2 : Installation du camp

    La nuit fut fraiche et le réveil matinal. On définit 3 groupes. Le premier (Capt Flam, Sam, Ph3nix) part en reco sur le terrain, le second (Coyotte, Sparta et bibi) va s’occuper de monter le camp et de commencer les fortifications, le dernier groupe part pour le ravitaillement.
    Le groupe reco part avec le peu d’eau qu’il nous reste … soit environ 1l. J'en ai soif pour eux …
    De notre côté on s’acharne à ramasser un maximum de branchage et autre tronc d’arbres afin de monter des barricades pour défendre le secteur qui nous est alloué. Bref on en chie un peu … mais enfin le ravitaillement arrive. On termine le montage du camp. Certains restes sur le camp pour attendre le groupe reco, les autres vont sur l’Off zone pour le premier Goulasch du WE. On y retrouve là l’autre groupe de français : les MARS. Apres un bon repas, retour au camp et surprise : le squad allemand censé défendre notre flanc droit n’est plus là … cool c’est reparti pour les barricades. On est rejoint également pas Jeff et Jozka, nos « Parigos ».
    Entre temps le groupe reco est de retour, ils en ont bavé sévère, mais ils ont pu valider les informations que nous avions reçu sur les positions rebelles. L’après-midi se passe sur la préparation de la défense du camp. Alors que l’on repère les axes d’arrivée possible des insurgés … et bien devinez qui on repère : une de leur reco. S’en suit une course poursuite dans les bois, mais on n’arrive pas à les choper, ils détalent comme des lapins. Petit compte rendu à notre leader qui nous donnera la meilleure réponse possible : « we gonne fuck them all ! » Ca y est-il ne nous en fallait pas plus pour en faire notre devise du WE.
    Début de soirée, toutes nos fortifications sont montées, notre plan de défense est en place, on va les laminer. Mais ça c’était sans compter l’arrivé de la colonne de véhicules qui prend position … ben sur nos positions justement. Et voilà comment démonter le boulot de plusieurs heures, en deux coup de pare choc. D’une position de pointe pour la défense, l’installation des véhicules de leurs 50 gugusses fait qu’on se retrouve en plein centre du camp. On l’a mauvaise, mais au moins ça veut dire qu’on devrait pouvoir dormir tranquille. Ben oui, comment les insurgé pourrait passer une si impressionnante barrière composé d’autant de véhicules, monté de mitrailleuse pour la plupart.
    Enfin bref, passons. Notre platoon leader nous rejoints (Vladimir, accompagné de ses couettes-couettes). Briefing général vers 22h. On casse la graine, on tue le temps. Le briefing de 22h est pour rappeler les règles de jeu et de sécurité à tout le monde. Briefing pour les platoon leader à 23h, avec l’espoir de se voir engagé immédiatement. On est chaud bouillant, on ne tient plus en place … de toute façons si ils ne nous filent pas une mission, on s’en organise une nous-même.
    23h le briefing des Platoon leaders devrait avoir commencé. 23h15 toujours pas de news. 23h30 toujours rien … font chier là. 23h30 Vladimir vient nous voir : toujours pas de briefing pour lui. Bon on se dit que c’est mort pour cette nuit. Le groupe dormant en off zone prend la route, et on les contactera par radio/tel si besoin.

    Jour 3 : l’OP commence

    0h00 : toujours pas news du briefing, consigne a tous d’aller au lit, pour commencer à se reposer et surtout se réchauffer dans les tentes. Il fait déjà 0°C. Avec quelques motivés on se rend au QG pour glaner des infos. Vladimir et là il attend toujours, pas de briefing, le leader n’est pas là … bref même lui a envie d’aller se coucher. On tente de chopper des infos auprès des JAS qui montent la garde au QG : ils n’ont pas d’infos non plus. Bref on contact par radio le groupe off-zone et bonne nuit tout le monde. On reste pour taper un peu la discute. Et là miracle Mike arrive, appel Vladimir et 10 minutes après on sonne le bran le bas : un parachutage c’est mal passé, il faut partir en patrouille pour rechercher 4 mortier disséminé sur le terrain. La radio est coupée, les téléphones ne passent pas … désolé pour le groupe Off zone, mais on va devoir faire sans eux, car on doit partir de suite, pas le temps d’aller les chercher. On réveille tout le monde, on s’équipe et c’est parti.

    0h30 : départ de la patrouille, on prend la tête du squad pour se rendre sur la zone qui nous ait assigné. La progression se fait d’abord rapidement à travers champs, puis plusieurs contact, d’abord auditifs, puis visuel nous mettes sur nos garde. On progresse avec précaution vers une étrange lueur bleuté … un autre groupe, non identifié est sur le contact lumineux. On se terre et on attend de voir ce qui se passe. Le contact lumineux était notre objectif, et le groupe était l’autre platoon fouillant la même zone que nous. Ok premier objectif rempli !
    Mais où est donc passé Wizard ? Ca y est on a perdu notre sniper ! On découvrira plus tard qu’il s’est (par erreur) infiltré au sein d’une squad insurgé sur le même secteur. Sacré Wiz Wink
    On part la recherche du second mortier dans notre secteur. On repère un contact lumineux, on s’approche avec précaution … mais cette fois ci ce n’est pas notre objectif mais une squad, qui se promène avec des cyalumes craqués sur le casque. On ne sait pas ce qu’ils font là, et eux non plus d’ailleurs. Bref retour sur nos pas, on recolle à l’autre squad du platoon et on finit par trouver le second mortier. On termine de fouiller la zone, on découvre que les insurgé sont passé par là également à la recherche de quelque chose. Mais aucun contact. Notre platoon leader décide de rentrer au camp. Mais les choses se compliquent, car il semble avoir perdu son chemin.

    4h : On finira tant bien que mal par retrouver le chemin du camp, non sans faire appel à la « soucoupe » de Wizard qui aura regagné le camp avant nous, par ses propres moyens. Vladimir va rendre compte au QG, et super nouvelle : briefing à 8h. Donc vite au dodo … enfin d’abord il faut défaire les lacets gelés des chaussures … oui oui gelé. Avec l’humidité e les températures négatives, de la glace c’est formé sur les godasses. Comme a dit le philosophe : « La nature est une pute, elle veut ta peau ! ».

    8h : réveil difficile, la nuit fut courte, mais le soleil est là et il nous motive bien. Vladimir revient du briefing : Direction le Village d’El Pescado afin d’assister les civils. Plus exactement il nous faut assister les services vétérinaires qui doivent faire face à une épidémie dans la faune locale. On termine le petit dej, on s’équipe est c’est parti. Nous devons descendre au village en empruntant la route d’accès principal. On croise divers platoon, visiblement nous ne serons pas les seuls sur le village ce matin.

    9h : arrivé au village d’El Pescado, Interdiction d’entré armé dans le village. La milice veille. On en apprend plus sur notre mission : partir à la recherche d’animaux, malade ou non, dans la forêt sur les hauteurs du village. Au passage la vétérinaire vaut le détour (RAPAS !!!). Aller c’est parti. On se reparti la zone de recherche avec les diverses squads engagés … en guise de pauvre animaux malade on ne trouvera qu’un groupe d’insurgé embusqué dans les fourrés. Notre flanc droit se fait alpaguer. Le temps de nous repositionner … une cinquantaine de furieux pointent le bout de leurs canons dans la clairière sur le haut e la colline, ça sent le roussi. On arrive tant bien que mal à se positionner et à repousser le groupe embusqué. Il est temps de faire intervenir le médic tant que la zone est zone est un minimum calme. Mais il en sort de partout … pas vu d’animaux dans cette saleté de foret par contre des insurgés partout partout partout. L’ordre est donné de se replier sur le village.

    11h : tout le monde se retrouve au village, la moitié d’entre nous est out et dois donc s’en retourner au camp. L’autre moitié reste sur le village afin de remplir les différentes missions individuelles. Ils en profiteront pour faire 5 arrestations en moins d’une heure … et profiterons du strip-tease en place centrale de deux des villageoises. Tout le groupe se retrouve au camp vers 13h avec pour ordre de retourner sur le village afin d’en assurer la surveillance, et assister les villageois.

    13h30 : Retour au village. Des insurgés sont repérés sur les hauteurs par les groupes de reco, certains véhicules on essuyés des tirs, on progresse donc prudemment. Un léger accrochage, mené par nos partenaires russes, mais pas de bobos. On s’installe tranquillement au village, et on en profite pour terminer nos missions individuelles ayant pour but de nous assurer la coopération des villageois le lendemain. On en profite pour faire arrêter un dealer de drogue. Le padre s’avère être un super mécano qui va nous réparer une réplique en 2 coups de tournevis (merci padre !). Et là : incident diplomatique.

    14h : Sam et Arko négocie un « prix de groupe » au bordel du village. Il y entre a 2 … mais en extrait la fille de joie afin de s’adonner à une démonstration du « french sex » en public. Bien entendu ils sont immédiatement arrêtés par la milice, amenés devant le juge. Ne parlant ni tchèque ni anglais, on leur adjoint un traducteur : Jeff. Pour sa défense Arko n’aura d’autre argument que de regretté de ne pas avoir invité le juge à se joindre a eu. Résultat la taule pour lui et Sam sous le motif d’exhibition sexuelle. Et prison également pour Jeff pour outrage à magistrat ! Allez les 3 en taule. S’en suit le jugement du trafiquant de drogue qui rejoindra rapidement nos comparses en prison.
    Là on se dit que ça va se calmer … c’était sans compter sur Arko qui avait encore de la « coke » sur lui. Et vas-y que je te sniff ça en prison … puis frustré de n’avoir pu se satisfaire au bordel, c’est le trafiquant de drogue qui va devenir le jouet sexuel d’arko. Pure moment de role-play, pure moment de délire, même les orgas étaient mort de rire. Ca y est les RAPAS sont maintenant bien identifiés, et tout le monde va se souvenir de nous là-bas.

    14h30 : La squad de Vladimir reçoit l’ordre d’aller patrouillé l’extérieur du village. Mais à peine ont-ils franchit la limite qu’il sont pris à partis par des insurgé. Nous allons immédiatement leur porter secours. On sépare le groupe en 2 afin d’arrivé par les 2 côtés du village … mais les insurgés fuient dans la montagne. On part à leur poursuite, mais on ne les rattrapera plus. Qu’à cela ne tienne, si déjà on est là autant aller faire un tour sur le puits de pétrole.

    15h : on prend position sur le puit de pétrole, pas de doute les insurgés ne sont pas loin. On s’embusque et on les attends. Il mettent trop de temps à venir … on va donc les chercher et on les découpe sans hésitations. Ils n’ont pas vraiment eu le temps de réagir. Mais pas le temps de nous reposer, un nouveau groupe d’insurgés arrive par le haut, dans notre dos. Et cette fois on ne fera pas le poids, ils sont nombreux et bien armés. On se replis rapidement afin de réfléchir. Mais voilà qu’arrive tout un platoon avec pour objectif de prendre le puit de pétrole … Ok les gars, allez-y c’est tout droit par-là, bon courage. Nous on continu de redescendre dans la vallée.

    16h : on arrive dans la vallée, toute la colonne de véhicule est là, sur un carrefour. Que se passe-t-il ? Vous êtes bloqués ? Des insurgés tiennent le côté droit de la route ? Il faut les déloger ? Ok on y va ! On remonte cette foutu colline, on se met en ligne et on va ratisser en direction de la route. Un second groupe d’insurgé a déjà pris position sur les hauteurs, en lisière d’une sapinière bien dense … on le divise le groupe, une partie s’occupe de déloger les mecs sur les hauteurs, l’autre partie termine de nettoyer la route. Au final, on s’en sort avec 2 blessés, rapidement soignés par le médic. On sécurise le second carrefour a environ 200 mètre de celui on nous avions laissé les véhicules et on envoi coyote les chercher. Mais en lieu et place des véhicules de la taskforce (tout de même une douzaine de 4x4x et une cinquantaine de bonhommes) ; coyote ne trouve que des insurgés … ok ça pu, ça pu grave là. Abandonné en zone hostile par nos blindés …. A 500m du camp insurgé, et quasiment à cours de munition et d’eau. Que faire ? Le carrefour bien que sécurisé est trop à découvert pour être défendu face à autant de monde. On se replis dans la sapinière (dense, très dense) et on va la jouer Fort Alamo. On va se planquer, et les attendre … mais ils ne viendront pas nous chercher.

    17h : on va essayer de s’extraire par le haut de la sapinière, puis rejoindre le village et le enfin retour au camp. Sorti de la sapinière, on tombe que une patrouille, on accroche puis on continu notre route. Mais, ou est encore passé Wizard ? On reperdu notre Sniper ! On se dirige vers le premier carrefour. Toujours tenu par les insurgés. Cette fois ci ils seront trop nombreux pour nous. Et le manque de munitions et la fatigue ne nous permettrons pas de nous en sortir cette fois ci. Qu’à cela ne tienne on aura tout même fait un sacré carton cette après-midi.

    18h : Retour au camp, repos pour tout le monde. Direction Goulasch pour certains, dodo pour d’autre. Je reste au camp, histoire de trouver notre platoon leader que nous avons perdu depuis sa patrouille au village plusieurs heures plus toto dans l’AM. Et bien il dort, visiblement pas d’objectifs pour nous cette nuit.

    20h : Wiz arrive au camp, il a été pris en stop par un 4x4 sur le chemin du retour. Qu’a-t-il fait pendant ces 3H ? Ben plein de frag jusque dans le camp insurgé. Il aura combattu jusqu’au bout, mais là fatigué et déshydraté il a besoin de repos. Au passage il aura inventé une nouvelle façon d’humilier ses victimes : le frag de la pitié. Tout fatigué, tu te laisses tomber à genoux devant l’ennemi, puis alors qu’il se marre, tu le sort au PA et tu te barre vite fait. Trop fort le Wiz.

    20h30 : Une brève attaque d’insurgés, qui rush, perce la ligne de véhicule et fonce vers le QG … vide. Ben, oui les gars même le commandement va manger. Dommage, retour au bercaille lol!
    22h : tout le monde au dodo, faudra être en forme demain, va y avoir du boulot.

    Jour 4 : La grande bataille


    5h30 : Alerte générale, le village est attaqué, il faut aller défendre nos amis villageois. Dans la nuit c’est notre camp qui a été attaqué, mais nous n’étions pas en mesure de répliquer. Et personnellement, avec les BAB je n’ai même pas entendu les bruits des combats. Toujours est-il que le camp et toujours debout, et notre commandant en pleine forme s’époumone dans son mégaphone pour réveiller tout le monde.

    6h30 : tout le monde est en ordre de marche, on prend la direction du village, mais cette fois ci on prend soin d’éviter la route, on va arriver par les hauteurs en espérant surprendre des insurgés, et ça va payer. On progresse prudemment, et en arrivant sur la zone où nous avions était accroché la veille au matin, rebelote ils sont là. Mais cette fois si l’élément de surprise est avec nous. Je reste avec Jeff, PhiPhi et Chris en embuscade sur le haut de la route pour les empêcher de se replier, pendant que le reste du groupe descend vers le village en ratissant tout ce qui bouge. C’était sans compter leur renfort. On comprendra plus tard que nous étions en plein sur leur axe d’arrivé. N’empêche on va s’en donner à cœur joie et ils viendront a près d’une cinquantaine pour nous déloger … nous 4. Pratique ce réseau de tranché Wink

    8h : on regroupe au village, on complète nos chargeurs et on part à la chasse au canard sur la crête à l’entrée du village. On arrive assez rapidement à prendre la crête e de là on avoine tout ce qui bouge. Je croise Savage hystérique, le sourire aux lèvres : « viens viens reste là, c’est mieux qu’un fête foraine regarde, dès qu’ils passent la tête on les out c’est trop facile …»

    9h : Ca y est le grand moment est arrivé, les MARS sont sur le secteur. 2 jours qu’on les chercher ceux-là. On nous informe qu’il arrive par le côté droit du champ, en haut du village. Justement la crête que nous tenons depuis une heure. On se positionne dans les tranchées et en lisière. Ca y est du mouvement sur leur position supposé … oui ça bouge … et merde ca crie en français mais derrière nous. Ils sont passé par l’autre côté. On se jette dans la tranchée, s’en suit un fight rapide et a courte distance. Résultat ils sortent la moitié d’entre nous, et on en fait de même. Au passage je prends une rafale dans le casque … la seule bille qui passera sous le front va me laisser un souvenir marquant, sanglant même. Mais à la différence d’eux nous avions scindé le groupe en 2 ce qui nous permettra de sortir vainqueur de cet engagement, avec Capt Flam qui les finit au PA. Trop bon. 1 mars et ca repart ! Ca y est pour nous l’OP est une réussite totale, on eu les mars lol!

    9h15 : retour au village pour les outs, recharge rapide, puis retour sur la crête pour venir en aide à nos coéquipiers, et reprendre nos position. On attends el retour des MARS. On est rapidement rejoint par le groupe de Vladimir, oui on l’avait presque oublié lui … mais il est accompagné des couettes couettes. Il vont se placer sur notre flanc dans des tranchés et on attends. On se prépare même à monter sur le camp insurgé quand somme la fin de l’OP. Et oui déjà.

    10h : on redescend au village pour se regrouper et prendre le chemin du camp. Petite séance photo au passage et on commence à tout remballer.

    13h : le camp est nettoyé, les voitures sont chargées et on prend la route du retour. Rendez-vous au 1er mac do sur l’autoroute, à la sortie de Prague. Et je dirais pauvre mac do, on leur a laissé un souvenir marquant. Jacob delafon doit encore s’en plaindre. La route se passera sans trop d’encombres jusqu’à Baden-Baden. Quelque embouteillages, mais rien de terrible.

    20h30 : On repart de notre pause-café de Baden et là le délire gazeux commence. La fatigue aidant, arvn décide de gazer la bagnole à coup de deo. Serait-ce pour masque d’autre gaz ? Arrivé en France, il va même gazer les ventilations de la camionnette, histoire qu’ils en profite aussi. De vrais gosses.

    21h15 : arrivé à Eckbolsheilm, on décharge, fion de l’aventure tout le monde rentre … Arvn et Claude font encore un crochet par offenbourg pour rendre les véhicules.

    Hammer39

    Masculin
    Nombre de messages : 13
    Age : 31
    Date d'inscription : 07/02/2011

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Hammer39 le Lun 16 Mai - 16:36

    Plop!

    Juste pour info, c'était moi le joueur courageux Wink
    Et aussi, il n'y avait aucun JAS présent à l'OP, les 6 belges présents que nous étions, venons tous d'équipes différents et nous sommes regroupés pour l'OP sous la TF THOR Wink
    avatar
    Papysig

    Masculin
    Nombre de messages : 474
    Age : 36
    Localisation : Dijon
    Date d'inscription : 10/12/2008

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Papysig le Lun 16 Mai - 16:42

    Superbe récit Coyotte.
    Désolé de n'avoir pu être à vos cotés Evil or Very Mad
    Encore une belle OP loupée Sad
    avatar
    Coyotte67

    Masculin
    Nombre de messages : 290
    Age : 46
    Localisation : Elsass
    Date d'inscription : 08/07/2009

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Coyotte67 le Lun 16 Mai - 17:06

    c'est un gars du groupe qui s'est chargé de l'écrire ... Coldstone

    Hammer39

    Masculin
    Nombre de messages : 13
    Age : 31
    Date d'inscription : 07/02/2011

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Hammer39 le Lun 16 Mai - 17:09

    No soucy je précisais jute Wink
    avatar
    Coyotte67

    Masculin
    Nombre de messages : 290
    Age : 46
    Localisation : Elsass
    Date d'inscription : 08/07/2009

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Coyotte67 le Lun 16 Mai - 17:56

    yop Hammer, je répondais à Papy.

    Tu vas mieux toi ?

    et au plaisir de te revoir.

    Hammer39

    Masculin
    Nombre de messages : 13
    Age : 31
    Date d'inscription : 07/02/2011

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Hammer39 le Lun 16 Mai - 18:03

    Eh ben ça se remet tout doucement... j'espère être opérationnel à 100% d'ici cet été Wink
    avatar
    Coyotte67

    Masculin
    Nombre de messages : 290
    Age : 46
    Localisation : Elsass
    Date d'inscription : 08/07/2009

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Coyotte67 le Lun 16 Mai - 18:04

    cool
    avatar
    Fox

    Masculin
    Nombre de messages : 356
    Age : 29
    Localisation : Besançon
    Date d'inscription : 20/02/2009

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Fox le Lun 16 Mai - 22:11

    Joli ce "petit" débrief ^^

    J'ai bien kiffé l'histoire du bordel et du prix de groupe Laughing

    Et aussi le sniper solitaire qui part en vadrouille dans son coin lol!


    _________________

    PER MARRE PER TERRAM
    avatar
    Coyotte67

    Masculin
    Nombre de messages : 290
    Age : 46
    Localisation : Elsass
    Date d'inscription : 08/07/2009

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Coyotte67 le Mar 17 Mai - 8:34

    I'm a poor lonsesome sniper .....

    Contenu sponsorisé

    Re: OP BORDER WAR III

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 23 Sep - 8:49